Avis à la Population #10 : raconte ta ville

Publié par:

Lundi 4 avril 2022.

aalp10_viewjournal_650px_IMG_0791

Dans ce nouveau numéro de Avis à la Population, nous continuons à explorer le grand Namur à travers la représentation qu’en ont celles et ceux qui l’habitent. Car oui, nous en sommes persuadés, pour qu’un territoire existe, il faut à la fois l’habiter et le raconter. La sincérité du regard des citoyens et la vision poétique des artistes nous semblent être une bonne porte d’entrée pour ce faire…

 

Au quotidien, on évoque rarement ce qui fait battre le cœur d’un territoire, ce qui lui donne son sel, sa spécificité, ce qui contribue à façonner son identité. Parler de ce qui fait nos fiertés, donner de la visibilité aux vécus des habitants, partager nos expériences, évoquer les sons, les couleurs, les odeurs de la ville comme de la campagne… Sous le titre « Raconte ta ville », cet Avis à la Population est donc une nouvelle invitation à voyager au cœur de quartiers, de recoins boisés ou encore le long de la Sambre et Meuse. Une invitation à prendre le temps de partager ce qui pourrait sembler anodin mais qui, en réalité, se révèle unique ou… précieux ! Une invitation à écrire, à dessiner, à photographier, à respirer Namur, les sens en éveil.

 

aalp10_viewjournal_650px_IMG_0778

 

 

Que l’on soit ancien ou nouvel habitant, jeune ou plus âgé, on a tous quelque chose à raconter de sa géographie intime, de là où on se sent vivre !
Sylvie Gérard / CCNamur

 

 

aalp10_viewjournal_650px_IMG_0785

 

Tout comme nous l’avions fait par le passé avec le photographe Olivier Calicis, nous avons cette fois demandé à Jean-Christophe Guillaume de poser son regard sensible sur notre territoire. Sa mission : repartir sur les mêmes chemins empruntés par les différent.e.s contributeur.rice.s, et parfois même les retrouver sur place, avec sur son épaule, une chambre photographique. Jean-Christophe Guillaume livre ici un travail en argentique, tout en finesse et d’une grande force d’évocation.

 

aalp10_viewjournal_650px_IMG_0777

 

Le voyage débute avec les mots d’Elisabeth Mercatoris qui nous fait traverser les bois qui entourent l’Abbaye Notre-Dame du Vivier à Marche-les-Dames.
Bruno Denis lui aussi est passé par là, avant de revenir vers La Plante, plus précisément au Tienne Maquet et au Tienne du Hôla.
Avec un groupe de citoyens qui a répondu à une invitation du Service d’Insertion Sociale du CPAS, on embarque dans une série de balades direction le bois d’Erpent, l’étang du Petit Ry à Jambes ou encore La Gueule du Loup à Malonne.

 

 

aalp10_viewjournal_650px_IMG_0780

 

L’aventure se poursuit sur le halage, au contact proche de l’eau. Le long de la Sambre où la poésie de Pascal Monda s’écrit alors que la ville dort encore. En bord de Meuse, à l’Enjambée, où le compositeur Augustin Fievet est allé chercher l’inspiration et a composé deux morceaux contemplatifs à souhait. Il vous suffira de scanner un QR code pour y accéder.

 

aalp10_viewjournal_650px_IMG_0779

 

Namur se met en mots, en musique, elle se photographie. Elle s’illustre aussi, dans un carnet signé Benoi Lacroix. Quand on regarde ses croquis, on s’exclame : « Oui, je reconnais ! Là : c’est Namur ! Là, c’est Jambes. Et là, ce ne serait pas Loyers ? ». Derrière ses tracés au crayon, au bic, à l’aquarelle, il y a l’essence d’un instant et d’un lieu. Un ‘je ne sais quoi’ de quotidien ou d’occasionnel que l’on a vécu, qui nous a touchés et qui nous parle d’ici et de maintenant, de là où l’on est dans la Ville, sans mentir mais aussi, sans trop en dire.

 

aalp10_viewjournal_650px_IMG_0784

aalp10_viewjournal_650px_IMG_0783

 

Puis viennent les mots, le dialogue, la discussion, en tête à tête, avec toute une autre série d’artistes qui vivent et/ou travaillent dans la cité et s’en inspirent pour créer. Ils et elles nous parlent de leurs histoires, de leurs pratiques ; de ce qui les fait vibrer et créer. Le photographe Philippe Santantonio et son projet « Humans of Namur ». Le dessinateur, comédien et metteur en scène Vincent Zabus. Notre célèbre facteur / comédien Vincent Pagé. Enfin, la photographe Nathalie Hannecart.

 

aalp10_viewjournal_650px_IMG_0782dyp

 

« Avis à la Population » est disponible gratuitement au desk d’accueil du Centre culturel de Namur / Abattoirs de Bomel.

Et pour aller plus loin, toujours en ligne sur notre site : les six courts documentaires vidéos réalisés par Dominique Guelette qui dépeignent la diversité des quartiers namurois et de leurs habitants.