« C’est presque religieux… vos ateliers »

Publié par:

Retour sur un mercredi de liberté créative…

CCN _MarieBelot_18012017_0385

Chaque troisième mercredi du mois, sauf pendant les congés scolaires, le Plan B (espace d’accueil / bar des Abattoirs de Bomel) se transforme en atelier artistique ouvert à chacun. D’où que vous soyez, peu importe votre âge, participez de manière active à des expériences créatives en lien avec les activités en cours au Centre culturel, les artistes en résidence ou invités pour l’occasion  !

CCN _MarieBelot_18012017_0366

Sur la grande table du Plan B règne un calme apaisant, une atmosphère chaleureuse et lumineuse. C’est l’atelier libre. Enfants et adultes s’inspirent et se découvrent. Coeurs vibrants, yeux pétillants, en collant et découpant, on apprend que créer c’est rêver. Imagination, à vos ciseaux… On donne un sens nouveau, on écrit une histoire, et on dévoile son talent. Ce temps passé et si précieux, on le doit à Xavier Al Charif, plasticien diplômé de l’ERG (Ecole de Recherche Graphique) et également photographe. Il a amené avec lui ses idées et son regard, sa façon de voir la vie… en images détournées.

Et eux, ils en ont pensé quoi ?

Jacqueline, participante

Il y a 25 ans, je faisais partie des consommatrices pilotes à Bruxelles. Lorsqu’une société voulait indiquer un slogan sur une boîte de conserve ou autre, et avant de placer le produit sur le marché, celle-ci réunissait plusieurs personnes pour un atelier. Durant celui-ci, on découpait dans des journaux, des magazines, et on émanait sur une feuille blanche ce que représentait, ou un mot, ou une phrase, ou une matière, ou quelque chose qu’on avait goûté. C’est un peu ce qu’on a fait ici, aux Abattoirs… Cela m’a rappelé de bons souvenirs. Ce qui était chouette dans cet atelier libre, c’est que petits et grands étaient ensemble. Il y avait même une petite poupette de 4 ans à côté de moi. Pour des personnes qui n’osent pas énormément parler, cet atelier est un beau moyen d’expression. Moi je suis une grande babette, donc ceux qui parlent beaucoup comme moi, faisons la locomotive avec les personnes qui parlent moins.

CCN _MarieBelot_18012017_0319

Romane, 6 ans, participante

J’ai adoré couper et coller, j’ai fait 2 jardins aujourd’hui. Mais je l’avais déjà fait chez moi où je découpais des fleurs, mais je ne l’ai pas terminé. J’aimerais qu’il y ait encore des ateliers comme ça.

CCN _MarieBelot_18012017_0404

Xavier Al Charif

Mon ressenti par rapport à cet atelier, c’est qu’il était… libre. Et bien-sûr positif. Toujours un peu inquiet avant de commencer un atelier libre. Je ne savais pas ce qui m’attendais, je savais seulement que j’étais là de 14 à 17h. Je ne savais pas si j’allais avoir des enfants, des adultes, des gens qui aiment ou qui n’aiment pas. Ils étaient partant à fond, malgré certains qui étaient un peu soucieux, car je n’avais donné aucune contrainte. Je ne voulais pas imposer des thématiques, ou une ligne à suivre. Atelier libre… ce qui signifie que si une personne reste 5 min, je dois lui trouver quelque chose à faire en 5 min, si elle reste 3h comme la plupart, eh bien je dois me débrouiller. J’étais assez surpris, je ne m’attendais pas à ce qu’il ait autant de monde autour de la table et aussi longtemps. Je me suis senti Christ un instant… (rires).

J’aimerais beaucoup refaire ce genre d’atelier, en amenant d’autres techniques ou d’autres approches. J’avais pris du matos, en me disant que je pourrais travailler, faire du collage dans mon coin comme un con, comme un vieil hermite que je suis. Et puis finalement je n’ai pas eu le temps de faire quoi que ce soit. Je leur ai montré quelques trucs, et puis ils ont filé. Moi j’étais là et j’attendais.

Photos et Texte : Marie Belot / CCNamur

Enregistrer