Festival Beautés Soniques : impressions audiovisuelles et compilation de beatmakers.

Publié par:

Si cela fait tout juste un mois que la deuxième édition du festival Beautés Soniques s’est clôturée, ce n’est pas pour autant que tout s’est arrêté. La nuance tient dans le flux continu de production de contenu issu de collectifs d’artistes ou d’associations qui ont pris le parti de s’impliquer dans le festival, cela même en dehors de dates annoncées sur une affiche. Une somme de travail considérable que deux acteurs ont choisi de partager avec vous cette semaine : il s’agit de webzine culturel « KulturOpoing » et du label indépendant « Crab Boogie ».

PiouLeuris© photo : Piou Leuris

« KulturOpoing est un webzine culturel vidéo entièrement conceptualisé et réalisé par des groupes de jeunes issus de diverses structures. Caméra au poing, les participants partent à la découverte de la vie culturelle de leur région. L’ACMJ (Action Ciné Médias Jeunes) les accompagne tout au long du projet : choix du sujet, analyse médiatique, formation aux techniques audiovisuelles et journalistiques, mise en ligne,… »

En novembre dernier, un groupe de jeunes s’est ainsi arrêté sur le festival Beautés Soniques. Voici le résultat de leur travail de terrain qui prend la forme d’une page internet comprenant un reportage video, un diaporama sonore ou encore du texte. Un vrai beau travail journalistique à découvrir ici :
https://kulturopoing.creatavist.com/beautessoniques2014

crabboogie_beatmakers2014_olviercellierephoto © Olivier Cellière

Du côté du label namurois Crab Boogie Records, c’est une mise en ligne d’une compilation qui est a signaler. Elle résulte d’un concours de beat making qui s’est déroulé lors de « Planet Wal’Style », un tour de l’horloge dédié à la culture hiphop (dans l’ancien pavillon de l’office du tourisme situé dans le parc du Square Léopold).

« Cette fois ci, King Brut et Turtle Master, les deux chevilles ouvrières du label, ont fouillé les bacs à disques de Veals’N’Geeks à Namur afin de trouver des samples très variés (passant du classique moderne japonais au jazz, de la synth pop ambient française au prog-rock belge) pour fournir la matière première à 8 beatmakers venu pour en découdre ! Tous les beatmakers ont reçu leurs samples à midi, et devaient rendre 3 beats à 19h. C’est Phasm de Bruxelles qui s’en est tiré le mieux puisqu’il est le grand gagnant de cette deuxième édition, suivi par le lauréat de l’année passée, monsieur Freddy Bracker de Gand, et c’est F1gozaurus de Dinant qui complète le trio de tête ! »

La compilation est en écoute et en libre téléchargement ici :
https://crabboogierecords.bandcamp.com/album/beat-battle-2nd-edition