Fara Peluso (IT/DE)

Publié par:

Fara-Peluso-Portraitbn-

ID :

Fara Peluso
Vit et travaille à Berlin

Pratique :

Design graphique, bio-art

Présentation :

Fara Peluso a étudié le graphisme et est diplômée en design industriel. Le travail des grands pionniers du graphisme et des grands abstractionnistes l’inspire depuis ses débuts. L’expérimentation visuelle a toujours été présente dans ses œuvres, utilisant des éléments de conception de base et étudiant leurs puissantes capacités synesthétiques.

FaraPeluso_Viva-maniquine-2verde

Ses productions vont du design de base au graphisme éditorial expérimental, de l’illustration au graphisme 3D et à l’animation vidéo, du bio-art au design d’installations.

 FaraPeluso_Fara-25

Fonctionnant sur base de décompositions géométriques et de nouvelles morphologies, son travail révèle l’existence d’une géométrie cachée et secrète. À travers ses recherches spéculatives, elle joue à ‘comment lier l’être humain à la nature, aux organismes vivants et aux processus biologiques dans une relation plus profonde’.
S’inspirant constamment du fonctionnement de la nature, Fara Peluso estime que celle-ci représente une excellente stratégie de conception pour le design, grâce à ses structures géométriques et ses événements organiques.


Voir cette publication sur Instagram

The symbiotic existence of Ambystoma maculatum #algae #symbiosis #bioart #biodesign #hybriddesign #biomimicry

Une publication partagée par Fara Peluso /// moodif (@farapeluso) le

Fara Peluso soulève la question du rôle des artistes et des designers dans la conception de nouveaux outils basés sur une méthodologie spéculative. Des artefacts fictifs qui racontent le scénario d’un possible futur affectant la qualité de nos vies, attitudes et choix.

FaraPeluso_Algae3

Elle collabore et recherche avec des professionnels de différents domaines tels que codeurs, biologistes et musiciens afin de réaliser ses projets de bio-art. Le résultat est la possibilité de créer de nouveaux artefacts hybrides en évitant de continuer à mimer les aspects biologiques mais en franchissant les frontières.

Elle pense que cela peut être bien représenté par les codes esthétiques du design spéculatif, qui se révèle aujourd’hui être un outil d’apprentissage exploratoire doté d’une grande capacité de projection future.

Source : traduit et adapté du site de Fara Peluso.

Sur notre site : 

Archives

Sur le web :

WebsiteInstagramFacebookTwitter