La Mécanique Automobile

Publié par:

VincentTholome_Ecriture_MecaniqueAutomobile_003_1200

Un jour j’ai rencontré une classe. La 4e secondaires TQMA de l’ITN (Institut Technique de Namur). J’ai dit à la classe : « Moi, j’écris. Je viens bosser avec vous. Vous faire écrire un peu. Vous faire dire surtout. Vous enregistrer. Vous fournissez la matière première. Je mets cela en forme. En écrit. Comme je peux. Comme je veux. D’accord ? »
« D’accord » a dit la classe ».

C’est dans ces termes qu’on imagine déstabilisant pour les élèves que Vincent Tholomé, auteur/performeur, nous introduit le projet « La Mécanique Automobile ».

« La Mécanique Automobile » parce qu’en 4e TQMA, on étudie la mécanique automobile. Parce qu’avec la classe, on a parlé automobile. Essentiellement automobile.

Explicité de cette manière, cela pourrait paraître quelque peu léger mais soyez rassurés, Vincent Tholomé sait dans quels champs de médiation il se trouve, tout comme il prend précisément la mesure des enjeux de pareil projet. Un projet dont la première étape vient de se terminer pour ces élèves. Une première seulement car nous sommes dans un work-in-progress qui s’inscrit sur la longueur. Alors que les élèves impliqués cette année vont maintenant confronter leurs créations textuelles et sonores à votre regard critique, d’autres prendront le relais l’année scolaire suivante. C’est que le projet s’inscrit dans une vaste opération : « Art à l’Ecole ».

VincentTholome_Ecriture_MecaniqueAutomobile_002

ART A L’ECOLE

Avant de partager avec vous une trace sonore qui va vous plonger dans l’intimité de la création des élèves, un mot sur le contexte de ce projet qui fait partie de l’opération « Art à l’Ecole » initiée par Ekla, le Centre Dramatique de Wallonie pour l’Enfance et la Jeunesse (anciennement connu sous CDWEJ).

Aux quatre coins de la Wallonie, Ekla oeuvre au rapprochement entre le monde de l’éducation et monde artistique en donnant à chacun la possibilité de contribuer à une société ouverte d’esprit. Pour y parvenir, Ekla et ses partenaires locaux – le Centre culturel de Namur dans le cas présent – proposent aux écoles d’accueillir un artiste en résidence en classe, durant une année scolaire. Celui-ci vient partager son langage, son univers esthétique, son approche singulière, son regard sur le monde… Les élèves vivent l’expérience d’un processus de création et sont amenés à développer, à exprimer et à partager leur propre regard, leur parole, leur geste…

L’enseignant et l’artiste collaborent en partenaires égaux : il ne s’agit ni de mettre l’artiste au service de l’école ni l’école au service de l’artiste. Les partenaires se donnent le temps et la liberté de découvrir les richesses de l’autre, de s’interroger sur leurs approches respectives et de se remettre en question en privilégiant l’écoute.

Situé à l’entre-deux de ces univers, le médiateur culturel veille à créer les conditions de la rencontre. Sa présence se veut un appui permanent au déroulement du projet. Passeur culturel, il contribue à renforcer la découverte de la création contemporaine auprès des classes partenaires et à faire rayonner ce travail d’atelier dans sa région. Elles sont deux à se charger de ce volet au Centre culturel de Namur : Mélanie Delva pour le secondaire, Arielle Harcq pour le fondamental.

 

ETAPE DE TRAVAIL

Vincent Tholomé vient tout juste de nous envoyer une étape de travail sonore et accepte que nous la diffusions. Il nous joint ce petit mot : La Mécanique Automobile, ça donne notamment un bout d’émission radio. Audible dès fin septembre 2018 sur le site du Grain des Choses, une revue sonore et radiophonique occupée à naître.

Et d’ajouter : La Mécanique Automobile, ça donne aussi un livre, à paraître fin mai 2018 aux éditions Maelström.
Avec les élèves : Achille Beeckmans, Audrey Bruggeman, Clémentin Carol, Louka Cauderlier, Thibault Closset, Valentin Filée, Nicolas Fivet, Rayan Hadid, Maxime Hanssens, Matthias Huysmans, Tom Labarre, Mathéo Lambotte, Arsham Latif, Thomas Machuraux, Julien Marchal, Jarod Regnier, Lucas Snauwaert, Tristan Tasiaux, Jessy Trinaux ; accompagnés par leur professeur de Français, Anne Lefèvre.

Ce n’est pas tout ! Le mardi 29 mai, au Théâtre de Namur, nous vous invitons à un Grand Déballage « Art à l’Ecole ». Vous pourrez y découvrir cette création textuelle et sonore mais aussi d’autres projets menés dans le même cadre, dans des classes de maternelles à l’école de Saint-Denis et l’Ecole communale de Boninne, des classes de secondaires à Sainte-Marie Namur, aux Soeurs de Notre-Dame Namur et au Collège de Saint-Servais.
Plus d’infos > ici.

Vous êtes enseignant ou responsable d’une école ?
Intéressé d’en savoir plus et éventuellement accueillir un artiste dans une classe ?

N’hésitez pas à prendre contact avec :
Mélanie Delva pour le secondaire : MelanieDelva@centrecultureldenamur.be /  +32 491 39 48 84
Arielle Harcq pour le fondamental : ArielleHarcq@centrecultureldenamur.be /  +32 473 27 64 81