Pauline Reyre (FR)

Publié par:

PaulineReyre_portrait-par-Priscillia-Dos-Santos_crop

Mise à jour : 27.05.2022

Pauline Reyre
Née à Bourges en 1988
Vit à Bruxelles

Pratiques
Arts textiles, photographie

Présentation

PaulineReyre_2020-08-21_650px

Vue d’exposition jury Master 1.
Et l’air et la mer. Photographie argentique imprimée sur ploteur puis encollé sur panneau 1.20 mètres x 0.60 mètre.
Détail. Tapisserie 1.95 mètres x  0.80 mètre – fils blancs issus de récupération.
Impression sur ploteur defectueux, envoi postal.
2018.

 

Pauline Reyre, est diplômée de l’Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles et de la Haute école Francisco Ferrer en design textile, stylisme et modélisme. Elle pratique également la photographie argentique. Artiste pluridisciplinaire, Pauline compose avec le hasard pour rendre le banal visible.

 

PaulineReyre_ef06bb_8ba67499b6894fa0bf6bdfeb268e8c33~mv2_d_4012_1776_s_2_650px

Ecran total, 2019
Bandes réfléchissantes issues d’uniformes d’éboueurs de la Ville de Bruxelles fournies par Recy-K.

 

Pauline_Reyre_tumblr_pdjnxx6tRV1qh5n0do1_650px

Sa pratique est multiple et s’exprime à travers différents médiums tels que la photographie, l’écriture, le textile ou encore la conception de ready-mades. Souvent avec une pointe d’humour, elle interroge le banal en axant sa production autour de la réutilisation d’objets du quotidien et de matériaux délaissés, peu valorisés ou “qu’on garde au cas où”.

 Selon ses propres mots, elle est une accro aux humains. Elle utilise sa pratique de l’art contemporain pour rencontrer des gens, tout le temps.

 Elle passe des petites annonces via les réseaux sociaux pour collecter cartes à jouer dépareillées, pièces d’euros abîmées, clés sans portes ni serrures, clous rouillés, ou encore donner un ticket rose numéroté…
 Pour Des Histoires de Nappes, elle procède de cette manière afin d’aller manger chez des inconnu.e.s, elle expose ensuite les nappes, objets témoins de la vie des hôtes. En découle un livret, le Cuizine, dans lequel elle partage les recettes des plats engloutis préparés par ses hôtes.

 » Mon travail s’articule autour d’une recherche de la valorisation de matériaux défectueux, destinés à être jetés mais aussi peu considérés ou délaissés dans les ateliers. D’utiliser des outils “de base” pas nécessairement performants et observer. Mettre en avant l’impermanence, l’esthétique qui naît de l’imprévu et du hasard, d’essayer, de faire, de laisser reposer et d’y revenir et de faire avec. De mettre en valeur la trace laissée. Je fais appel à des personnes, proches ou anonymes afin de m’aider lors de la conception des mes pièces. Une sorte d’excuse pour provoquer une rencontre… »

Sur notre site

Archives

Sur le web :

WebsiteInstagram LinkedIn Youtube