Philippe de Kemmeter (BE)

Publié par:

phil-dekemmeter

ID :

Philippe de Kemmeter
Né en 1969 à Bruxelles
Vit à Marche-en-Famenne

Pratique :

Illustration, dessin, arts numériques, gravure

Présentation :

Philippe de Kemmeter fait des études de graphisme à l’École supérieure Le 75, à Woluwe-Saint-Lambert. Il les a prolongées à La Cambre en communication graphique chez Luc Van Malderen. Pendant ses études, il a eu la chance de suivre le cours d’illustration de Josse Goffin. D’où il a pris goût à l’illustration, même s’il était déjà attiré par les dessins en noir et blanc de Loustal dans Rock and Folk fin des années 1970. C’est aussi à La Cambre qu’il découvre la gravure lors d’un stage dans l’atelier de Gustave Marchoul. C’est tout naturellement qu’il suit des cours du soir de gravure à l’École des arts d’Ixelles, avec Anne Kellens, femme de Georges Meurant, membre de la famille de la célèbre Élisabeth Ivanovsky.

Après ses études il a pratiqué comme layout man stagiaire, travail qui lui permet de placer des illustrations. Il a démarché à Paris auprès des journaux, des magazines comme Télérama, Les Inrocks, Paris Match, Première, Jazzman, Biba, …

En 1999, il a remporté le prix de la Gravure et de l’Image imprimée de la Communauté française de Belgique.

Les illustrations de Philippe de Kemmeter sont visibles dans de nombreux magazines belges, français et américains.
Aux Etats-Unis, ses œuvres ont été publiées dans New Republic, BeeMag, Mortgage Banking, Saveur, American Lawyer magazine, Oxford American, UIC Pharmacist, The New Physician, Minnesota Monthly, …

Il enseigne l’infographie aux jeunes étudiants de la Haute Ecole Albert Jacquard de Namur, et est aussi auteur et illustrateur pour des livres pour enfants. Certains d’entre eux ont été traduits en espagnol, danois, japonais, coréen et arabe.

En 2006, Philippe de Kemmeter déménage avec sa femme et ses deux enfants de Bruxelles à la campagne belge. Les sons ruraux, le chant des oiseaux, la musique de Elmore James et Tom Waits influencent beaucoup son art. Il aime varier les techniques, passer de l’encre de Chine à la gouache après un détour par Photoshop, ou encore remplir des carnets avec des portraits saisis ça et là.

Sur notre site : 

Archives

Sur le web :


SiteBlogspot